Découvrez nos 8 conseils pour un lavage de couette réussi

De la même manière que le linge de lit, une couette doit être régulièrement nettoyée pour garantir hygiène et fraîcheur. Il est en effet primordial de la débarrasser de la poussière, des saletés et des bactéries qu’elle contient. Suivez nos 8 conseils pratiques pour prolonger la durée de vie de votre couette et améliorer son confort !

Couette blanche
Couette blanche

1.    Choisir la bonne période pour nettoyer une couette

À l’inverse d’une housse de couette devant être lavée aussi fréquemment que des draps, une couette demande un entretien plus espacé. Un lavage une fois par an reste le minimum à effectuer. Vous pouvez faire un lavage lors d’un changement de saison ou pendant le grand nettoyage de printemps. Pour les personnes allergiques, un lavage de couette chaque mois est recommandé.

Note : Entre les lavages, une couette doit être entretenue toute l’année. Vous pouvez l’aspirer, la secouer et l’étendre à l’extérieur pour l’aérer, par temps sec et ensoleillé.

2.    Préparer la couette pour le lavage

Avant d’être lavée, il est nécessaire de bien préparer sa couette en respectant les étapes suivantes :

  • Retirer la housse de couette qui doit être lavée à part
  • Se référer à l’étiquette de la couette pour savoir quel type de lavage est possible (en machine, à la main ou à sec). Cela permet également de vérifier que le passage au sèche-linge est autorisé.
  • Contrôler qu’il n’y a pas de trous ou de coutures ouvertes. Dans le cas contraire, les recoudre afin d’empêcher que le rembourrage ne se disperse dans la machine pendant le cycle de lavage.

3.    Réussir un lavage de couette en machine

Une fois vérifié sur l’étiquette de la couette que celle-ci peut être passée en machine, son poids et ses dimensions doivent être adaptés à l’appareil. Référez-vous pour cela à la notice de votre lave-linge pour connaitre sa capacité, exprimée en kg (une machine de 5kg peut par exemple accepter une couette pour 1 personne en 140 x 200cm). Suivez ensuite nos recommandations :

  • Placer la couette de façon uniforme dans le tambour, sans que celui-ci ne soit entièrement rempli (aux ¾ maximum).
  • Mettre des balles de tennis neuves ou des balles de lavage dans la cuve (à défaut une paire de chaussures propres en toile et sans les lacets). Pendant le cycle, celles-ci vont battre la couette pour faire en sorte qu’elle conserve sa forme initiale. La couette ressortira également plus souple et mieux nettoyée.
  • Lancer un programme délicat avec de la lessive liquide douce en faible quantité.
  • Faire attention à respecter la température de lavage indiquée sur l’étiquette. Sachez cependant que les acariens ne sont éliminés qu’à partir de 60°C.
  • Ne pas hésiter à lancer 2 cycles de rinçage pour éliminer les résidus de lessive, en particulier pour les personnes avec une peau sensible.

À savoir : Selon le rembourrage, les couettes supportent plus ou moins bien le lavage en machine et les températures élevées. Les modèles avec un garnissage synthétique sont moins fragiles que les couettes naturelles.

Femme tenant couette et oreiller
Femme tenant couette et oreiller

4.    Opter pour un lavage de couette à la main

Même si cette opération est plus fastidieuse, le lavage d’une couette à la main est envisageable. Cela est notamment le cas quand la couette ne peut pas être passée en machine ou si votre lave-linge n’a pas une capacité suffisante et que vous ne souhaitez pas aller dans une laverie automatique.

Le lavage d’une couette à la main demande de respecter 5 étapes :

  • Remplir une baignoire d’eau en rajoutant de la lessive liquide douce ou du savon neutre
  • Frotter les parties tachées avec délicatesse
  • Laisser tremper la couette 1h pour que le produit agisse
  • Rincer plusieurs fois à l’eau claire sans tordre la couette pour éviter d’abîmer le rembourrage
  • Laissez sécher la couette en la suspendant ou en la posant à plat pour qu’elle s’égoutte seule

Note : Le séchage d’une couette peur prendre plusieurs jours. Pour gagner du temps, vous pouvez mettre votre couette au sèche-linge si cela est mentionné sur l’étiquette.

5.    Amener une couette au pressing

Vous possédez une couette de grande dimension ? À partir des modèles en 240 x 260cm, le pressing est nécessaire. Un lavage professionnel est également préconisé pour les couettes naturelles, garnies avec des plumes ou du duvet, car elles demandent une attention particulière. Enfin, certaines couettes doivent être obligatoirement nettoyées à sec en raison de leur conception afin d’éviter tout risque de détérioration. Le cas échéant, cela est précisé sur l’étiquette du produit.

6.    Enlever les taches sur une couette

En présence d’une couette propre mais légèrement tachée, un lavage intégral n’est pas forcément nécessaire. Il convient alors de :

  • Faire descendre le rembourrage pour faciliter le nettoyage de la zone concernée
  • Mélanger de l’eau avec un détergent doux puis frotter la tache avec délicatesse
  • Si la méthode précédente n’est pas suffisante, recouvrir la tache avec une pâte composée de bicarbonate de soude et d’eau (voire de vinaigre blanc)
  • Laisser agir pendant quelques minutes
  • Rincer abondamment à l’eau claire
  • Faire sécher la couette à l’air libre ou à l’aide d’un sèche-cheveux

Il ne reste plus qu’à répartir uniformément le rembourrage et à taper la couette pour lui rendre son gonflant.

7.    Bien faire sécher une couette

Une fois le lavage terminé, le séchage d’une couette est une étape essentielle. Si le passage au sèche-linge est autorisé sur l’étiquette, un cycle maximal de 60°C est généralement conseillé. L’idéal est de sortir régulièrement la couette pendant la phase de séchage pour la regonfler et empêcher au rembourrage de trop s’aplatir. Comme pour le cycle de lavage, quelques balles de tennis propres placées à l’intérieur de la cuve aident à bien répartir le rembourrage.

Sortie de l’appareil, la couette n’est jamais parfaitement sèche. Pour finaliser cette opération et éliminer le reste d’humidité, le mieux est de pouvoir étendre la couette à l’extérieur au soleil. Si cela n’est pas possible (appartement, maison sans jardin…), la couette doit être positionnée sur des dossiers de chaises alignées et fréquemment retournée pour un séchage optimal.

À retenir : Il est indispensable d’attendre un séchage complet avant de réutiliser la couette. Dans le cas contraire, des traces de moisissures dues à humidité encore présente dans le rembourrage et sur l’enveloppe pourraient apparaître.

Couette en train de sécher
Couette en train de sécher

8.    Ranger la couette après le lavage

Si la couette doit être remisée pendant plusieurs mois sans être utilisée, placez-la dans une housse. Qu’elle soit opaque ou transparente, celle-ci doit être hermétique pour assurer une bonne protection contre l’humidité et la poussière. Vous pouvez également opter pour une housse de rangement sous vide pour gagner de la place, une couette classique pour deux personnes étant particulièrement volumineuse une fois repliée.