Tout savoir sur le prélavage et comment l’utiliser à bon escient

En présence de textiles particulièrement sales, il est possible d’effectuer un prélavage. Ce programme permet aux vêtements de ne pas baigner dans une eau sale pendant le cycle de lavage. Le prélavage est toujours effectué à basse température afin d’empêcher la fixation des taches. Notre guide pratique vous donne toutes les informations à connaître sur le prélave pour bien utiliser ce programme !

L’intérêt du prélavage

Pour du linge très sale, l’absence de prélavage peut conduire à un résultat mitigé. En effet, un équilibre chimique se crée toujours au moment du lavage entre les saletés dissoutes (par ex : 95%) et celles toujours présentes sur les tissus (par ex : 5%). Le prélavage permet de retirer jusqu’à 50% des salissures lors du premier lavage rapide à faible température. Le lavage classique suivant n’aura donc pas de mal pour retirer les 50% restants. 

Cela explique pourquoi deux lavages avec peu de lessive sont toujours plus efficaces qu’un seul avec une forte dose de produit.

Le prélavage : un peu de technique…

Le prélavage est une phase non obligatoire du processus complet de lavage. Cette option s’apparente un peu à ce qui se faisait avant l’apparition des lave-linge. À l’époque, le linge était mis à tremper dans une grande bassine. Celle-ci était remplie d’eau froide et additionnée de savon en fonction de l’état de saleté des textiles. Le trempage durait en général une journée, voire davantage, tout en étant ponctué d’un brassage régulier.

Les lave-linge modernes et le prélavage

Les machines à laver effectuent le même travail, mais en 20min seulement. La règle de base qui était respectée auparavant est cependant toujours suivie : ne pas faire subir de choc thermique au linge. Celui-ci est donc mouillé à basse température, avec une augmentation progressive en cas de besoin et toujours adaptée à la spécificité des textiles lavés. En effet, un choc thermique a tendance à fixer les saletés sur les fibres, de façon plus ou moins importante selon la différence de température et le type de tache. Cela risquerait donc de rendre le lavage suivant moins efficace, ce qui est à l’opposé du but recherché.

Les deux phases de prélavage

Pour obtenir un prélavage satisfaisant, le lave-linge va s’alimenter en eau froide en deux phases :

  • 1ère phase : remplissage sur un temps d’ouverture de l’électrovanne
  • 2nde phase : fin du remplissage sur une détection de niveau via le pressostat

Dans un premier temps (phase 1), le tambour tourne très lentement pour bien mouiller le linge à cœur. Une fois que le niveau d’eau définitif est atteint (phase 2), la phase de prélavage en elle-même peut débuter. Le linge est brassé, toujours lentement, avec des arrêts entre chaque brassage. Pendant ces arrêts, de l’eau peut être appelée pour compenser un manque éventuel. C’est à la fin de la phase 2 que la chauffe est enclenchée selon le programme sélectionné.

L’optimisation du produit de prélavage

Pendant tout le prélavage, l’eau de remplissage circule au niveau du bac à lessive et passe par le compartiment de prélavage. Le produit présent dans le bac est donc intégré à l’eau dès le début du processus. L’eau étant froide, le risque est que le produit ne soit pas bien brassé et qu’il descende dans la durite de la cuve/pompe, au point bas du lave-linge. La plupart des appareils est donc équipée pour éviter cela. Une sorte de balle flottant dans l’eau est emprisonnée dans la durite. Son rôle est de bloquer l’accès supérieur de la durite pour que le savon ne puisse pas y pénétrer. Résultat, celui-ci reste à 100% dans la cuve et peut être pleinement utilisé. Au moment de la vidange, la pompe permet d’aspirer la balle vers le bas pour que l’eau contenue dans la cuve puisse s’écouler.

Comment utiliser la fonction de prélavage ? 

Le prélavage ne présente une réelle utilité qu’en cas de linge souillé : boue, taches incrustées… Il n’est donc pas nécessaire à chaque lavage.

Les machines à laver ne sont pas toutes équipées d’un bac dédié au prélavage dans le tiroir à lessive. La grande majorité des modèles modernes en est cependant pourvue. Si ce n’est pas le cas sur votre appareil, introduisez directement la lessive ou le produit de prélavage à l’intérieur du tambour. Vous pouvez aussi utiliser une boule doseuse. Sachez également que le prélavage n’est pas forcément proposé avec tous les programmes d’un lave-linge. Si cette option est essentielle pour vous, regardez avec attention les caractéristiques de la machine avant l’achat.

Le prélavage et l’écologie

Le prélavage, même si ses effets sont prouvés sur les salissures incrustées, ne doit pas cependant être employé régulièrement. Cette fonction s’apparente en effet à un double lavage. Son utilisation entraîne donc une consommation d’eau supérieure, ce qui provoque des conséquences néfastes sur l’environnement et le porte-monnaie de l’utilisateur. Voilà pourquoi il est recommandé de se servir du prélavage seulement en cas de besoin, sur du linge très sale, et non pas lors de chaque cycle de lavage classique.