Comment choisir un lave-linge ?

Avec la multitude de modèles sur marché, le lave-linge n’en a pas fini d’innover : défroissage vapeur, lave-linge connecté, lavage par bulles d’air, etc. Face à l’éventail d’appareils qui vous sont proposés, nous vous donnons les clés pour vous y retrouver. Dans ce guide nous énumérons l’ensemble des 9 critères sur lesquels il faut se baser pour bien choisir son lave-linge :

Sommaire

Critère #1 : ouverture hublot ou top ?

Le lave-linge top

Sachez avant tout que les lave-linge top (ouverture par le dessus) étaient longtemps une spécificité du marché français. Ils étaient très appréciés notamment grâce à leur faible largeur qui varie entre 40 et 45 cm au lieu de près de 60 cm pour un lave-linge hublot. En règle générale leur capacité varie entre 5 et 8 kg selon les modèles.

Le lave-linge hublot

Les lave-linge hublot quant à eux (aussi appelés frontaux) sont de plus en plus plébiscités par les français (plus de deux tiers des ventes) grâce notamment au fait qu’ils peuvent se glisser sous un plan de travail de cuisine (ou de salle de bain). Il est également tout à fait possible d’ajouter un sèche-linge en “colonne” en ajoutant un kit de superposition. Pour une largeur généralement comprise entre 58 et 63 cm, leur capacité de lavage varie entre 5 et 12 kg pour les plus grands modèles.

Il existe également certaines spécificités quant à certains modèles de lave-linge hublot, les voici :

  • Lave-linge “slim” : bien que leur largeur ne diminue pas (environ 60 cm), leur profondeur est revue à la baisse (entre 33 et 45 cm max) afin de mieux s’adapter aux endroits exigus. Leur capacité de lavage varie entre 4 et 6 kg.
  • Lave-linge “big size” : directement venus des USA, les lave-linge hublot “big size” sont des machines surdimensionnées capables de laver jusqu’à 15 kg de linge en un seul cycle.
  • Lave-linge compact : récemment arrivés sur le marché, les modèles compacts possèdent une profondeur égale à celle des modèles “slim” mais sont également moins larges. Le tout pour une capacité de lavage généralement inférieure à 5 kg.

À savoir : en France, le plan de travail d’une cuisine est généralement installé à une hauteur de 85 cm. Le plan de travail fait généralement 3 cm d’épaisseur, donc pour installer un lave-linge en-dessous il faut que ce dernier ne dépasse pas 82 cm. Il est possible que certains lave-linge soit plus haut (84 ou 85 cm) mais généralement ces derniers possèdent un top amovible.

Critère #2 : capacité de lavage

La capacité d’un lave-linge est donnée en kg. Il reste néanmoins que tous les tissus ne possèdent pas la même densité et peuvent donc prendre plus ou moins de place selon les tissus que vous désirez passer au lave-linge. Il faudra également tenir compte du programme que vous utilisez. Là où pour un lavage normal pourra tout à fait accueillir un maximum de linge, un cycle “fragile” ne devra pas dépasser 50% du volume maximal. Voici un tableau explicatif :

Programme / tissuChargement pour un lave-linge de 8 kgChargement pour un lave-linge de 6 kg
Coton8 kg6 kg
Jean3 kg3 kg
Laine2 kg1,5 kg
Synthétique3,5 kg3 kg
Imperméable2 kg2 kg

Critère #3 : programmes et cycles de lavages

Toute personne qui a déjà utilisé un lave-linge est familière avec les fameux programmes de lavages. On y voit généralement le “programme coton” ainsi que le “programme synthétique”. Mais il peut également arriver que d’autres programmes soient présents :

  • programme laine ;
  • programme délicat ;
  • programme lavage à main ;
  • etc.

Les fabricants jouent uniquement sur la cadence du tambour, la quantité ainsi que la température de l’eau. Et étant donné que la plupart des personnes ne trient pas leur linge en fonction de la nature du textile plutôt que par les couleurs, la grande majorité des lave-linge comportent également un programme mixte.

Critère #4 : lave-linge sèche-linge ou classique ?

Pour résumer la chose rapidement, sachez qu’un lave-linge séchant vous permettra avant tout d’économiser de la place, idéal donc si vous habitez un petit appartement en ville. Vous n’aurez pas non plus besoin de sortir le linge une fois que celui-ci sera lavé et vous pouvez directement enchaîner sur un cycle de séchage.

Notez tout de même qu’un lave-linge sèche-linge est bien plus coûteux à capacité et puissance égale qu’un simple lave-linge. D’autant plus que ce type de modèle consomme plus d’énergie tant en eau qu’en électricité.

À savoir : attention à ne pas confondre sèche-linge linge et essoreuse. Certains fabricants jouent sur les mots pour mieux vous appâter. L’ensemble des lave-linge permettent d’essorer le linge, mais tous ne permettent pas de le sécher.

Critère #5 vitesse d’essorage

Lorsqu’on parle de capacité d’essorage d’un lave-linge, on entend par là la vitesse à laquelle il est capable d’essorer. Les modèles actuels oscillent entre 1000 et 1600 tours / minute. Plus un tissu est essoré à une haute vitesse, plus l’eau sera extraite de ses fibres et moins de temps il mettra à sécher. Notez également que si vous utilisez un sèche-linge, ce dernier devra consommer moins d’énergie pour sécher une même quantité de linge.

À savoir : notez toutefois que certains textiles fragiles (soie, laine, etc.) ne supportent pas un essorage trop rapide. La machine limitera donc la vitesse à quelque centaine de tours par minutes.

Critère #6 : les températures de lavage

La plupart des français (plus de 80%) utilisent uniquement les températures de lavage 30°C et 40°C. Notez toutefois que depuis quelques années la température 20°C a fait son apparition sur les modèles de lave-linge. Le problème c’est que sur beaucoup de modèles celle-ci est venue remplacer le 30°C. Faites donc bien attention de vérifier cette donnée avant de vous lancer dans un achat.

Critère # 7 : la classe énergétique

Depuis mars 2021 l’étiquette énergie n’est plus la même. Toutes les classes énergies situées de A+ à A+++ ont disparues. À la place les valeurs ont été revues pour commencer par A (la plus économe) et aller jusqu’à G (la moins économe) dans l’ordre alphabétique.

Sachez que le calcul de cette valeur (concernant les lave-linge) est uniquement basé sur le programme éco 40 – 60 coton donc plus globalement sur :

  • l’efficacité de lavage ;
  • l’efficacité d’essorage ;
  • la consommation en eau ;
  • la consommation en électricité.

À savoir : sachez également qu’il existe un “indice de réparabilité” qui vous donne directement une estimation de la facilité ou non à faire réparer votre lave-linge et/ou à trouver des pièces de rechanges spécifiques à ce modèle.

=> Voir toutes les infos sur l’étiquette énergie 2021.

Critère #8 : le volume sonore

Depuis mars 2021 les étiquettes énergies des lave-linge ne mentionnent plus que les niveaux sonores les plus élevés. Le volume sonore affiché est donc celui correspondant à un cycle d’essorage étant donné qu’il s’agit du cycle faisant le plus de bruit.

Mais généralement comptez entre 54 et 55 dB pour un cycle de lavage et environ 78 à 79 dB pour un cycle d’essorage. Au-delà, votre lave-linge risque de faire beaucoup trop de bruit.

Critère # 9 : autres options et fonctionnalités innovantes

Bien qu’à l’heure actuelle la plupart des lave-linge possède une fonctionnalité départ différé ou encore écran LCD, d’autres options voient petit à petit le jour. Certains modèles se dotent d’intelligence artificielle permettant de moduler automatiquement un cycle en cours, d’autres sont directement liés à votre smartphone via une application. On entend également de plus en plus de lave-linge avec une fonction vapeur.

Les caractéristiques et composants qui vont avoir un impact sur votre mode d’utilisation

À présent que nous avons fait le tour des différents critères de choix d’un lave-linge, essayons de voir quelles sont les caractéristiques et composants d’un lave-linge qui peuvent avoir un impact sur votre utilisation.

Le bandeau de commande

Concernant les lave-linge il existe deux types de bandeaux de commande :

  • Les mono-boutons : ils mélangent généralement programmes et températures de lavages ainsi que cycles d’essorages. Vous n’aurez donc pas beaucoup de choix en ce qui concerne des besoins de lavages spécifiques où vous désirez planifier plus précisément certaines fonctionnalités.
  • Les sélecteurs rotatifs : dans ce cas vous pouvez donc indépendamment définir la température de lavage, le programme voulu ainsi que la vitesse du cycle d’essorage.

À savoir : évitez surtout les bandeaux de commandes avec des pictogrammes ou encore ceux uniquement indiqués avec des chiffres / lettres qui vous renvoient sur la façade du bac.

Les moteurs

Il existe différents types de moteurs pour lave-linge :

  • universels ;
  • à induction ;
  • inverter ;
  • asynchrones ;
  • à courant continu.

La plupart des lave-linge sont équipés de moteurs universels, les plus basiques et les moins chers. Mais tandis que les autres types de moteurs tendent à limiter les frottements et donc à augmenter leur durée de vie, les moteurs universels sont connus pour être les moins durables.

Les sécurités

Durant ces dernières décennies de nombreuses améliorations ont été revues concernant les lave-linge, surtout en ce qui concerne les sécurités. Voici donc une grande partie de ce que vous pouvez trouver sur le marché :

  • Sécurité enfant : fonctionnalité qui permet de bloquer la modification des programmes par une autre personne qu’un adulte.
  • Sécurité de porte : il s’agit d’une sécurité obligatoire en Europe empêchant l’ouverture de la porte lorsqu’un cycle de lavage est en route.
  • Sécurité anti-débordement : fonctionnalité qui déclenche la vidange lorsque le niveau d’eau est trop élevé.
  • Sécurité anti-balourd : ralentit la vitesse d’essorage lorsque le tambour fait trop vibrer la machine (linge mal réparti).
  • Sécurité d’arrivée d’eau : lorsque le remplissage prend trop de temps le lave-linge stoppe le cycle en cours.
  • Sécurité antifuite : sous le lave-linge se trouve un système de récupération d’eau muni d’un flotteur qui actionne la vidange lorsqu’une fuite d’eau remplit ce bac.
  • Sécurité aqua stop : l’électrovanne n’est plus à l’intérieur du lave-linge mais à l’extérieur sur le robinet d’eau. Le tuyau est donc sous pression uniquement lorsque le lave-linge se remplit.

La plupart des modèles livrent également un tuyau d’arrivée d’eau blindé afin d’éviter des fuites ou un éclatement à la longue.

Le tambour et la cuve

Là où le tambour contient le linge, la cuve contient quant à elle le tambour et l’eau. Les deux sont souvent confondus et tandis que le tambour est toujours en acier Inox, la cuve est de plus en plus en plastique pour des raisons évidentes de poids et de prix. Certains modèles possèdent encore des cuves en Inox (pour des raisons de durabilités) mais le prix est également bien plus élevé.

Le bac à produits

N’hésitez pas à jeter un œil au bac à produits sur les différents lave-linge. Il est avant tout important que le siphon du bac à adoucissant soit facilement accessible afin de régulièrement le nettoyer (pour éviter qu’il ne se bouche).

Se développent également de plus en plus des systèmes d’aides au dosage des lessives liquides. Ce qui vous permettra de ne plus avoir à vous occuper de doser vous-même les machines, sans parler du fait que la plupart du temps on en met à côté …

Quel est le prix d’un lave-linge ?

Le prix des lave-linge varie beaucoup. Il est tout à fait possible de trouver un appareil à 200€ ou un autre à 3000€. Il faut cependant admettre que le prix de ces appareils ne cesse de chuter et qu’il est tout à fait possible d’acheter un lave-linge de bonne qualité dans une fourchette de prix comprise entre 400€ et 600€.